Toute l’actualité Lyon Entreprises

Lyon-Confluence : le bâtiment le plus emblématique de l’ex-marché-gare confirmé dans son rôle de salle de spectacle

Depuis le début des longs travaux de construction du quartier Confluence, il trônait impassible et immuable, semble-t-il, mais déjà il accueillait la vie, comme salle de spectacle gérée par la MJC Confluence. Les travaux ont débuté : l’ancien porche de l’ex-Marché Gare va être profondément réhabilité, la salle de spectacle va être agrandie : son rôle sera conforté : avec le Périscope, c’est l’une des deux salles de spectacle de la Confluence.

Surmonté des mentions “Marché de gros”, l’ancien porche qui marquait l’entrée des anciennes halles de Lyon (marché-gare) va bientôt et serait-on tenté de dire enfin, trouver un nouveau rôle.

C’est, avec quelques autres, l’un des rares bâtiments dont on va conserver la structure, avant une réhabilitation profonde pour garder, tout en l’améliorant grandement, son statut de salle de spectacle qui aura toujours sa dénomination actuelle de “Salle du MarchéGare”

Il s’agit d’un lieu culturel de rayonnement régional, labellisé depuis peu par le ministère de la Culture, SMAC (Scènes de Musiques Actuelles) qui jouera aussi le rôle de salle de proximité ouverte aux usagers du quartier.

Les travaux sont désormais engagés pour un budget de 3,3 millions d’euros. Ils sont réalisés par l’Atelier d’architecture Carte Blanche qui assure la maîtrise d’œuvre mandataire.

De 300 à 400 places et un second espace scénique

La salle de concert qui existait déjà en préfiguration va passer de 400 places contre 300 avant rénovation, avec, de surcroît, la création d’un second espace scénique.

On trouvera également dans ce bâtiment des lieux de convivialité ouverts aux usagers du quartier (à travers un café culturel, une salle de réunion, un espace d’exposition, etc.) ; ainsi que des locaux associatifs.

Les artistes qui arpenteront la scène ne sont pas oubliés : ils bénéficieront bien sûr de loges, d’un catering. Le site accueillera également un bureau de production, etc.

Enfin, des panneaux photovoltaïques prendront place sur la toiture.

Construit dans les années 1960, le « bâtiment porche » du marché-gare de Lyon constituait l’entrée du plus gros Marché d’Intérêt National (MIN) de France, avant la création de Rungis.

Propriété de la Métropole de Lyon, il abritait les services administratifs utiles au fonctionnement du marché de gros que l’on surnommait alors, le « ventre de Lyon ».

En 2009, il est transféré à Corbas. Si certaines halles sont démolies par la SPL Lyon Confluence dans le cadre du projet urbain Lyon Confluence phase 2 côté Rhône, quelques-unes ont été conservées.

Fin des travaux, au printemps 2022

En préfiguration, ouverte en 2006, cette salle du Marché Gare servait déjà de salle de concerts et de résidences de musiques actuelles gérée par l’association MJC Confluence.

Une soixantaine de concerts y sont (hors période Covid) organisés chaque année en collaboration avec les acteurs culturels de la région ; mais également des spectacles jeune public ; on y projette aussi des films documentaires ; des expositions d’arts visuels sont également organisées

Les ailes du bâtiment ont été rognées en février dernier. Si le rythme prévu des travaux est respecté, le public devrait retrouver une salle du MarchéGare new look, dès le printemps 2022.

Photos : crédit : Thierry Bazin

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail