Toute l’actualité Lyon Entreprises

Auvergne Rhône-Alpes Tourisme a dévoilé ce jeudi 22 mars sa nouvelle politique. Ambitieuse : elle est destinée à hisser la région au niveau des meilleures destinations touristiques européennes.

L’ambition est clairement affichée par Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne Rhône-Alpes Tourisme. “Nous voulons intégrer le top 5 des régions les plus attractives d’Europe dans 5 ans”, a-t-il déclaré lors de conférence de presse dédiée aux ambitions touristiques régionales ce jeudi 22 mars.

“Il faut arrêter de se positionner au niveau français. 80% de notre marché se concentre en Europe”, a-t-il ajouté.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, Auvergne Rhône-Alpes Tourisme a décidé de s’appuyer sur cinq thématiques : la montagne, l’itinérance, le bien-être, l’art de vivre et la pleine nature, toutes chères à la région.

Parmi les actions menées, le comité régional de tourisme prévoit d’allouer 14 millions d’euros aux stations de sports d’hiver qui veulent diversifier leur activité, ou encore 23 millions d’euros pour transformer les stations thermales en centres de bien-être.

L’unification, un enjeu majeur

L’un des principaux enjeux sera de créer du lien entre toutes les thématiques, les destinations et les marchés. “Contrairement à la Normandie ou la Bretagne par exemple, nous n’avons pas de “marque territoriale””, a déclaré Lionel Flasseur. Pas de marque donc, mais un nouveau slogan dans la première étape de cette stratégie de conquête : “Renaître ici”.

Avec 11% de parts de marché du tourisme en France et 19,7 milliards d’euros de consommation touristique française et étrangère, la région est pour l’instant 9ème au classement européen selon Eurostats. Il lui reste encore cinq années pour gravir les 4 dernières marches.