Toute l’actualité Lyon Entreprises

Projet de rénovation “Cœur Presqu’île” : les travaux sont lancés

Le projet “Cœur Presqu’île” présenté en 2010, se concrétise enfin. La rénovation des espaces publics emblématiques des 1° et 2° arrondissements de Lyon va démarrer dès cette année. « Un projet d’envergure européenne » assure David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon.

Si des travaux ont déjà été effectués, avec notamment en 2001 des rénovations sur les pentes de la Croix-Rousse, la Place des Jacobins et Bellecour, d’autres espaces publics sont vieillissants. Et pour « révéler la beauté patrimoniale du cœur de la Presqu’île », selon David Kimelfeld, 27 millions d’euros vont être investis dans les travaux par la Métropole, pour redonner un second souffle à 10 espaces publics.

Des travaux prévus par phases jusqu’en 2022

Les dates des prochains grands travaux ont été annoncées. Ils débuteront à l’automne 2018 avec la Place des Terreaux. En fin d’année, ce sera au tour de la rue de la République, et de la place Tolozan à proximité de l’Hôtel de Ville. Les travaux concerneront principalement la rénovation des revêtements au sol. Pour l’ensemble des rénovations, l’utilisation d’un granit clair pour plus de luminosité a été privilégiée. En 2019, ce sera au tour de la place Ampère, la rue Victor Hugo, la place de la Comédie ou encore la rue Joseph Serlin, de faire peau neuve. À l’échéance 2022, le quai Saint-Antoine, la Place d’Albon et le jardin fluvial sur les terrasses de la Presqu’île seront aussi rénovés.  

Les travaux, qui peuvent inquiéter les commerçants sur la baisse de leur activité, sont un facteur pris en compte par les élus. « Il faut que les commerçants puissent continuer à exercer, c’est pour ça que nous avons décidé de phaser les choses » déclare David Kimelfeld. Le choix de répartir les travaux sert aussi à mieux gérer les dépenses. “Nous ne voulons pas mobiliser indéfiniment des crédits, c’est aussi pourquoi les travaux seront planifiés au fil des mandats” ajoute Georges Képénékian, maire de Lyon.

La presqu’île, site touristique et commercial majeur

Premier pôle commercial de la région avec 2 700 commerces répartis sur 130 000 m3, la Presqu’île présente un enjeu important pour la ville de Lyon. D’autant que c’est un site touristique majeur, avec 11 millions de piétons qui y passent chaque année. Pour le président de la Métropole, « il y a un enjeu économique fort à travers le commerce ».

La Presqu’île est aussi un lieu culturel avec beaucoup d’institutions qui s’y trouvent, et un lieu événementiel avec les biennales, la fête des Lumières… « Aujourd’hui, un cœur de presqu’île rénové, c’est le l’attractivité, mais c’est aussi une amélioration pour les riverains », affirme David Kimelfeld.