Toute l’actualité Lyon Entreprises

Une forêt de 20 ha plantée en “zone rouge” : la Vallée de la chimie retrouve son Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT)

En rétablissant le PPRT de la vallée de la chimie, la cour administrative d’appel du tribunal

administratif de Lyon permet la reprise immédiate de ce plan permettant d’assurer la sécurité des habitants vivant à proximité de ces sites industriels.

Le PPRT avait été annulé en 2019 pour vice de procédure.

Une décision qui ravit lez nouvel exécutif Vert de la Métropole, car, explique-t-il, “il permet désormais au dispositif « Sécurinov » d’être relancé.”

$De quoi s’agit-il ? “ Sécurinov “ est un dispositif financé conjointement par les industriels, l’Etat, la Métropole et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il permet de mettre en sécurité les 7 000 logements situés dans le périmètre du PPRT et donc leurs habitants, notamment dans la commune de Feyzin la plus concernée avec près de 2 000 logements ce qui représente près de la moitié des habitations de cette ville.

« Sécurénov » finance, après visite d’un.e expert.e, et selon le zonage PPRT le changement des menuiseries, le filmage des vitrages et (ou) l’aménagement d’une pièce de confinement.

A Feyzin, seule commune où des maisons ont été construites si près des zones dangereuses, ces habitations situées en zone rouge seront rachetées par la Métropole de Lyon et détruites.

Forêts urbaines à la place des maisons démolies

La Métropole, en concertation avec la ville de Feyzin et les services de l’Etat, “ s’est engagée à planter des forêts urbaines en lieu et place des habitations démolies.”

Les premières démolitions pourraient débuter dès le deuxième trimestre 2021 et les plantations au cours de l’automne 2021.

Le déménagement de la pépinière du domaine Chapelan, située sur l’île de la Chèvre (Feyzin) débutera en 2021 pour s’achever en 2022.

Les 20 ha qu’elle occupe seront ” renaturés ” par la Métropole. Il s’agira de la plantation d’une forêt pour reconstituer la ripisylve qui régnait sur les bords du Rhône avant les aménagements du début des années 1960.

Pour Pierre Athanase, vice-président de la Métropole délégué à la prévention des risques « Cette décision de la cour administrative d’appel nous permettra, sans discontinuité, de continuer à mettre en sécurité la population des communes concernées par ce PPRT. En cas d’annulation, une interruption de 9 à 10 mois du dispositif Sécurénov, aurait pu faire courir des risques importants à des milliers de familles en cas d’accident industriel. »

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail