Toute l’actualité Lyon Entreprises

En février dernier, le promoteur immobilier Vinci livrait 23 250 m2 et faisait naître ainsi le pôle loisirs OL Vallée. Peu à peu, la pandémie ayant aussi mis le frein sur le bon déroulement de ce projet d’ampleur, les enseignes partenaires de l’OL Vallée se mettent en ordre de bataille pour enfin, ouvrir leurs portes au public. LE [Lyon-Entreprises] a été à la rencontre de ces entrepreneurs qui, exaltés par le challenge d’être partenaire de l’OL et animateur de ce nouveau lieu de vie, trépignent en concertation en attendant le GO des instances gouvernementales.

Olivier MILESI dirige le nouveau NINKASI OL Vallée. Après avoir cédé sa précédente affaire (Ninkasi Sans Souci) pour investir dans la nouvelle, il nous donne la température.

 

 

Les grandes lignes du nouveau Ninkasi OL Vallée

  • Vous êtes qui ? Vous faites quoi ?

Je suis Olivier MILESI. Je dirige le NINKASI OL Vallée. Par ailleurs, je suis le premier franchisé Ninkasi pour avoir ouvert Sans Souci en 2010. 

  • Pourquoi le choix d’ouvrir un établissement sur le Pôle loisirs de l’OL Vallée ?

C’est plus un concours de circonstances qu’un choix, en réalité. Ce sont les promoteurs qui ont sollicité le NINKASI. Christophe FARGIER me savait fan de l’OL et m’a tout naturellement proposé cette opportunité. Et c’est tout naturellement que j’ai dit OUI !

  • Quels sont les enjeux business d’un tel challenge / prévisionnel de chiffre ?

Les prévisionnels nous positionne sur 2 millions d’euros. Mais c’était avant Covid ! 

  • C’est quoi la promesse Ninkasi ?

On est avant tout un lieu de convivialité. Un lieu dans lequel les gens viennent se retrouver autour de 3 piliers : la bière, le burger et la musique. En plus, on va jouer à domicile avec l’Olympique Lyonnais sur le pas de la porte.

  • Quid d’une offre B2B au public entreprise sur le site de l’OL Vallée ?

Contrairement à d’autres partenaires présents sur le parc loisirs, mon public est plus B2C que B2B. Mais on est souple et on s’adapte avec des offres calibrées pour les entreprises. Ces offres intègrent la restauration et la location de salle “Burger” dédiée, équipée, insonorisée, etc. On sait être réactif et s’adapter à la demande.   

  • À partir de quand pourra-t-on venir boire une bière ?

Comme quand l’équipe de France joue, on a autant d’entraineurs que de spectateurs, aujourd’hui on a autant de médecins que de français ! On a tous nos scénarios. Au mieux, on dira juin. On attend la réouverture des restaurants. N’étant pas aidé, je ne peux malheureusement pas ouvrir ma cuisine pour 10% de CA. Économiquement ce n’est pas viable. Rester fermer c’est perdre de l’argent, mais dans ma situation, c’est en perdre moins que d’ouvrir… 

  • Le Ninkasi en 3 # ?

#belle histoire, parce que j’avais du talent et pas d’argent et que Ninkasi m’a fait confiance ; 

#concertation, il y a beaucoup d’écoute au Ninkasi.

#développement, depuis le début j’observe les évolutions. J’ai le sentiment que les choses vont dans le bon sens ! 


Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail

Centre de préférences de confidentialité