Toute l’actualité Lyon Entreprises

Journées de l’économie de Lyon : le monde d’après en réflexion
Les organisateurs des Journées de l’économie de Lyon présentaient mercredi 21 octobre la 14e édition de l’événement qui se déroulera du 3 au 5 novembre. Avec comme toujours la volonté de rendre les débats gratuits et accessibles à tous, cette édition s’articulera autour des réflexions sur le monde post-covid.

Les Journées de l’économie de Lyon reviennent en présentiel

Le covid s’est invité en 2020 dans nos vies et son passage a bouleversé les habitudes environnementales, économiques et sociales de nombre de pays. C’est dans ce cadre que les Journées de l’économie de Lyon mettront sur la table des débats ce contexte sanitaire et ce qui en a suivi. Gratuit et ouvert à tous, l’événement, qui se déroulera du 3 au 5 novembre, garde cette volonté d’accessibilité pour le grand public.

Petite nouveauté qui n’en est pas une par rapport à 2020 : le retour des conférences en présentiel. Même si les Journées de l’économie de Lyon préserveront temps en ligne, des lieux physiques accueilleront de nouveau les visiteurs. Il y en aura quatre différents cette année : la Bourse du travail, l’Université catholique de Lyon, l’Université Lyon 3 et enfin ce qui sera le coeur de l’événement à savoir la Cité Internationale de la Gastronomie.

Les Journées de l’économie pourront compter également sur le soutien de plus de 90 partenaires. Cinq nouveaux mécènes ont intégré la grande famille des donateurs de l’événement, à savoir SEB, LP Promotion, Transdev, Advance Capital et Euler Hermes.

250 intervenants et 60 conférences

Une fois encore, le programme sera des plus denses sur les trois jours. Il y aura 60 conférence à suivre, dont 21 se déroulant exclusivement en digital. Les conférences physiques seront également retransmises. Pour les animer, les organisateurs ont fait appel à pas moins de 250 intervenants au total. Habituellement ce sont près de 50 000 participants qui se déplacent.

Côté thématiques, celle qui dominera concerne ce fameux monde post-covid. A nos débuts, nous avons connu une grande crise financière pour laquelle les banques et les économistes  étaient tenus pour responsables à l’époque, contextualise Pascal Le Merrer, directeur général des Journées de l’économie de Lyon. La plupart des gens demandaient d’expliquer pourquoi elle avait eu lieu. Si on regarde situation aujourd’hui, c’est différent. On ne nous demande plus pourquoi, mais comment on va faire ?”

Les conférences tenteront d’y apporter des éléments de réponse en abordant des thèmes d’actualité forts. Trois grandes conférences rythmeront ces journées. La première, nommée “Un chemin vers un monde plus résilient ?” traitera de la capacité d’adaptation des personnes, entreprises ou institution à de nouveaux contextes (télétravail, système de santé, chute du PIB) induits par la crise sanitaire. Des pointures, comme Laurence Boone, chef économiste de l’OCDE, ou encore le professeur de sciences économiques de l’ENS Daniel Cohen feront partie des intervenants.

La deuxième, baptisée “Rebâtir la souveraineté technologique”, s’attardera sur les interdépendances révélées entre les pays par la crise. La troisième enfin s’intitulera “Penser l’économie post-pandémie” avec pour objectif d’y apporter des pistes sur cette thématique générale. “Le rôle des Jeco, c’est de cadrer au mieux que nous vivons pour savoir d’où ça vient”, rappelle Pascal Le Merrer. Toute la programmation est à retrouver sur le site des Jeco 2021.